MERCI À NOS PARTENAIRES CENTENAIRE

LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU CENTRE-ABITIBI ET LE MILIEU SE MOBILISENT POUR RELANCER L’USINE RÉSOLU À AMOS

15 décembre 2020

Amos, le 10 décembre 2020 – En collaboration avec la partie patronale et syndicale de l’entreprise Produits forestiers Résolu d’Amos, la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi a formé, en octobre dernier, un comité de travail pour relancer l’usine de papier journal. Composé de députés, d’élus, d’organismes de développement économique et de chercheurs, ce comité a pour objectif d’identifier des solutions à court,  moyen et long termes afin de pallier à la baisse continue de la demande pour le papier journal et établir un plan de relance innovateur et adapté aux nouvelles réalités de ce marché, tout en préservant son personnel.

Déjà aux prises avec une diminution de la demande depuis plusieurs années, le marché du papier journal a connu une baisse ayant atteint près de 40% avec la pandémie de la COVID-19. L’entreprise Produits forestiers Résolu a donc dû suspendre temporairement ses activités au printemps dernier. À la suite de revendications des employés et de la mise en pause de l’usine, il était clair pour la Chambre de commerce que des actions devaient être prises et qu’une rencontre devait avoir lieu avec le représentant de la partie syndicale, M. Frédéric Auger et le directeur général de l’entreprise d’Amos, M. Denis Lafrenière, afin d’aider à la mise en place d’une entente et à la création d’un comité de relance.

Depuis le début du mois d’octobre, ce comité s’est réuni à 5 reprises. En plus du représentant du syndicat et de l’employeur qui collaborent à faire avancer le dossier, plusieurs élus, organismes et experts ont accepté de participer activement à la démarche. Voici les membres qui le compose : Monsieur le ministre et député Pierre Dufour, Mme la députée Suzanne Blais et son attachée politique Hélène Desjardins, Monsieur le député Sébastien Lemire et son chef de bureau Christian Rivard, le maire de la Ville d’Amos Sébastien d’Astous, la présidente et la directrice générale de la chambre de commerce Mariane Michaud et Lyse Dubois, le Directeur principal affaires publiques et relations gouvernementales de Résolu Louis Bouchard, la directrice du campus d’Amos de l’UQAT Dany Charron, le commissaire industriel de la Ville d’Amos André Dulac, le directeur général de la SADC Harricana Éric Laliberté, la directrice générale du CLD Abitibi Christine Meunier, le directeur général du Centre technologique de résidus industriels Hassine Bouafif, et deux experts, Ahmed Koubaa, chercheur à l’UQAT et le professeur Simon Barnabé de l’UQTR.

« Il était très important pour la Chambre de commerce de créer ce comité afin de discuter de potentielles alternatives qui s’offrent à nous dans cette situation particulière où le marché du papier journal évolue. L’objectif est aussi de conserver le dialogue entre  les parties patronales et syndicales et surtout de réussir à trouver tous ensemble des solutions pour pallier cette situation. Je remercie grandement la participation et l’implication active du milieu. Cette mobilisation est extrêmement importante pour l’ensemble de la communauté. » indique Mariane Michaud, présidente de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi.

Avec les expertises, les forces, les pouvoirs et les intérêts de chacun d’entre eux, le comité s’assure de déployer les étapes avec efficience et efficacité. Après avoir visité l’usine, analysé l’état de la situation, défini les défis et les enjeux, trois sous-comités se sont formés. Le premier est intitulé Service d’entretien technique, celui-ci a le mandat d’évaluer la faisabilité et la pertinence de créer et déployer un tel service (entretien et réparation) pour les usines de Résolu dispensé par des employés de Résolu. Le travail du 2e sous-comité, nommé Recherche et innovation, sera d’identifier, d’analyser, de sélectionner, un ou des produits à valeur ajoutée, dont les perspectives de marchés sont favorables et pouvant être manufacturés à l'usine d'Amos, ainsi que réaliser les pré faisabilités de marché, technique et financière. Le 3e travaille sur les conditions de relance (papier journal). Il identifiera et mettra en place, avec l'aide de partenaires, des moyens, des mesures et des programmes pour faciliter la disponibilité des ressources humaines stratégiques de l'usine d'Amos, dans le cadre d'un éventuel redémarrage des opérations. Le comité travaille donc à assurer la pérennité de l’usine tout en incluant les enjeux liés à la main-d’œuvre.

« Nous sommes très satisfaits des appuis du milieu et nous sommes impatients de voir les résultats du travail. L’usine d’Amos et ses travailleurs ont été des acteurs économiques importants pour la ville et nous souhaitons le redevenir pour longtemps encore. » indique Frédéric Auger, président du syndicat.

M. Denis Lafrenière, directeur général de l’usine d’Amos, à quant à lui déclaré que « Résolu appréciait grandement la mobilisation de tous ces acteurs autour des activités de la papetière et a réitéré sa volonté de collaborer aux travaux de ce comité afin d’explorer diverses avenues susceptibles de redynamiser ce secteur d’activités dans la région. »

-13-

 

Source :
Chambre de commerce 

Mariane Michaud, présidente – presidente@ccica.ca
Anne Gauthier, responsable des communications – communication@ccica.ca

Produits forestiers Résolu :
Louis Bouchard, Directeur principal affaires publiques et relations gouvernementales – Canada
Louis.bouchard@resolutefp.com

Frédéric Auger, président du syndicat - fredericauger_6@hotmail.com

 

©2021 CCICA • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager