La FCCQ et la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi demandent au ministre des Transports de rendre tous les vols interrégionaux éligibles au « billet d’avion à 500$ »

Montréal, le 21 juillet 2022 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de  commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA) ont exprimé leurs inquiétudes quant aux mesures gouvernementales en transport aérien régional dans une lettre transmise au ministre des Transports, François Bonnardel. La FCCQ et la CCICA lui demandent notamment de rendre tous les vols interrégionaux éligibles au tarif plafonné à 500 $ le billet, plutôt que seulement ceux qui relient les régions aux grands centres, et de mettre en place un comité de suivi du Programme d’accès aérien aux régions (PAAR). 

La lettre peut être consultée ici

« La FCCQ avait accueilli positivement l’annonce du Plan québécois de transport aérien régional en avril dernier, mais nos membres ont depuis noté plusieurs éléments qui nuisent au bon fonctionnement du Programme d’accès aérien aux régions qui en découle. À commencer par l’offre de billets d’avion à prix maximal déterminé, les fameux « billets à 500 $ maximum », qui  présentent une problématique importante. Pour en profiter, il faut obligatoirement voyager « en provenance » ou « à destination » des aéroports de Montréal, Saint-Hubert ou Québec. Pour nous, cette restriction limite les déplacements interrégionaux et réduit la mobilité des personnes. Nous recommandons au gouvernement de retirer l’obligation des passages dans les aéroports commerciaux de la Communauté métropolitaine« La FCCQ avait accueilli positivement l’annonce du Plan québécois de transport aérien régional de Montréal et de Québec, et que ce soit ouvert à l’ensemble des liaisons aériennes régionales commerciales dans nos régions québécoises », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ. 

 

«Il est essentiel pour nos membres de pouvoir profiter du maximum de mobilité, et ce, à frais abordables. Les régions comme l’Abitibi-Témiscamingue ne collaborent pas seulement avec les grands centres. Les autres régions du Québec sont aussi des partenaires importants. Légitimement, nous souhaitons être en mesure de les visiter et de les recevoir dans les meilleures conditions. À l’heure où les partenaires de la MRC d’Abitibi se concertent afin de maximiser les efforts pour augmenter l’attractivité de notre région et ainsi répondre aux besoins criant de main-d'œuvre, cette amélioration du Programme d’accès aérien aux régions (PAAR) viendrait bonifier nos efforts», a poursuivi Claude Balleux, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi.  

Un comité de suivi doit être mis en place 

« Pour la FCCQ, l’accès au transport aérien régional est primordial afin d’assurer la vitalité de nos régions et favoriser leur rayonnement économique. Nous croyons qu’il est primordial pour les régions éloignées d’avoir accès à une offre de transport aérien fiable et abordable pour l’ensemble des déplacements interrégionaux. Les commentaires exprimés par les passagers, incluant les représentants des chambres de commerce locales, des aéroports, des transporteurs aériens et de la communauté d’affaires en général, doivent être pris en compte afin de peaufiner le programme. L’incertitude actuelle sur l’assiduité des vols est un enjeu supplémentaire qui mériterait d’être abordé dans le cadre d’un forum régulier entre le ministre, son ministère et les intervenants et usagers sur le terrain. La FCCQ demande donc au gouvernement de mettre sur pied un comité de suivi des impacts et des retombées du PAAR », a conclu M. Milliard. 

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)  

Grâce à son vaste réseau de 125 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.  

À propos de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA) 

La CCICA est un organisme à but non-lucratif voué à la croissance des entreprises et à la représentation des gens d’affaires membres grâce à des activités de réseautage et de formation, à l’animation de comités et à la mise en œuvre de partenariats avec les organismes de développement économique. Elle regroupe près de 400 membres provenant de l’ensemble du territoire de la MRC d’Abitibi. 

 

-30- 

Renseignements :  

Laurent Corbeil 
Conseiller aux communications et attaché de presse 
Fédération des chambres de commerce du Québec 
T. 514 844-9571 poste 3602 
C. 514-827-3723 
laurent.corbeil@fccq.ca  

 

 

Renseignements - Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi (CCICA) 

Mathieu Proulx
Directeur général 
T : (819) 732-8100 poste 43 
C : (819) 444-1090 
direction@ccica.ca  

©2022 CCICA • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager